La méconnaissance des contraintes n’est jamais un gage de créativité.

,
Publié par - 10 février 2016
Lire l'article

La différence entre une idée et un produit

 

Ergonomie, mise en oeuvre technologique, résistance des matériaux, finitions, cadence de production, coût des investissements, marquage ou tenue des couleurs, autant d’exemples qui, s’ils ne sont pas maîtrisés en amont, promettent à tout design de rester seulement une belle image.

Comme le répète souvent l’ un de nos client : « c’est la différence entre une idée et un produit! ».

 

Bien au contraire, cartographier en amont la réalité d’un projet, c’est tout mettre en oeuvre pour définir les fenêtres d’innovation à travers lesquelles la créativité peut s’exprimer pleinement et jusqu’au bout.

 

Classer et transformer les contraintes en opportunités.

 

Les contraintes peuvent aussi provenir du champ social, humain, culturel…

Mais nous pouvons alors les classer dans une case « contraintes molles », qui peuvent évoluer en cours de projet.

A contrario, prendre en compte le fonctionnement d’une chaîne de production à plusieurs millions d’euros, c’est clairement une contrainte dure!

Même dans les parties de projets liées au digital, a priori perçues comme moins complexes,  savoir appréhender les contraintes technologiques permet de se focaliser sur l’essentiel : « il faut que ça marche! »
Au lancement d’un nouveau projet, nous demandons toujours à avoir accès à toutes les informations contraignantes. C’est la première garantie pour mener à bien notre mission

Publié par - 10 février 2016
+33 (0)1 40 27 05 54 sismo@sismodesign.com