Au menu de l’Exposition Universelle de Milan

Publié par - 29 mai 2016
Lire l'article

Copieux

 

L’offre à l’intérieur et autour de l’exposition est à la taille du public attendu (plus de 20 millions de visiteurs). Par contre c’est forcément trop copieux à l’échelle de l’individu et l’indigestion vous guette si vous voulez tout faire. Mieux vaut bien choisir son menu.

tumblr_npgp72yWty1tra5lao7_540

Une allée couverte immense -et hyper bruyante- le long de laquelle sont répartis tous les pavillons.

 

Pot-pourri

 

Il y a de tout et en masse! Néanmoins on remarque assez vite quelques catégories :

 

–  « Les pavillons qui vantent leur pays comme les meilleurs producteurs de café, chocolat, épices, céréales ou je ne sais quoi d’autre.» Souvent sans intérêt, sans médiation et sans scénographie valable. Pour les reconnaître approchez-vous de l’entrée, jetez un œil et hop, demi-tour !

De la Russie au Cameroun, la majorité des pavillons nationaux appartient à cette catégorie.

 

– « Les pavillons qui font un effort pour avoir un propos mais pas forcément facile à suivre », car ils associent un discours économique et un parti pris au sujet de la problématique annoncée. Souvent l’architecture et la scénographie sont plus soignées.

À voir, sans s’attendre à de grandes découvertes!

Ainsi vont le Maroc, la Lituanie, la Chine ou la France par exemple.

 

–  « Les pavillons qui vous font vivre une  expérience signifiante, un vrai point de vue, et enrichissent votre compréhension du sujet. »

Souvent l’architecture et la scénographie sont soignées et précises:

le Brésil, l’Angleterre, l’Autriche …

tumblr_npgp72yWty1tra5lao1_540

Belle installation dans le pavillon Brésilien

tumblr_npgrkjO0nh1tra5lao1_540

Brillante métaphore des anglais autour de la pollinisation

tumblr_npgsm8l6TA1tra5lao1_540

Le parti pris des autrichiens est sans doute le plus fort de l’expo

–  « les Ovni » : des surprises qu’on aime car elles sont inattendues.

La Hollande et son ambiance festive, le Vatican et sa sobriété très arty, le Japon et sa visite millimétrée.

tumblr_npgp72yWty1tra5lao10_540

La très belle construction du pavillon du japon avec ses modules de bois entremêlés

 

et

tumblr_npgp72yWty1tra5lao4_540

Un trompe l’œil incroyable et réel dans le pavillon japonais.

 

Marques – attaques.

 

Les propositions des marques partenaires, très présentes et décriées sont toutes aussi variées.

Allant du très nul, au très malin :

Lindt et sa boutique d’aéroport bête et moche, McDonald’s et son fast-food dégoulinant de logos.

Eataly, grand spécialiste des produits de producteurs italiens, présente son village de restaurants des régions: mono-recettes, super qualité, et au vrai boulot de fond.

Coop nous invite dans son supermarché expérimental grandeur nature, bardé d’expériences et de tentatives de services. Pour le coup il y a du jus de cerveau.  

Vous pouvez à la fois vivre une expérience inspirante et faire vos courses.

tumblr_npgp72yWty1tra5lao3_540

Coop une prospective de supermarché assez stupéfiante dans laquelle vous pouvez faire vos courses pour de vrai.

 

Design?

 

Ici les stars sont les architectes qui ont aidé les pays à montrer leur puissance, souvent à coup de débauche de formes. Comme la principale contrainte était d’utiliser du bois cela crée un résultat un peu déroutant : fabriquer du clinquant avec des cagets,  pour le dire de façon nuancée….

Pas de design visible ou très peu, de ci de là.

Si vous rejoignez l’entrée du pavillon France, les Food Truck Concept de Peugeot désertés lorgnent vers les queues des baraques à frites du pavillon d’en face.

tumblr_npgp72yWty1tra5lao9_540

Les Food truck design Peugeot un peu esseulés devant le pavillon français…

 

Même les organisateurs de l’expo ne semblent pas avoir eu beaucoup recours au design: appli sans intérêt, signalétique idem, quand aux mascottes fruits et légumes… sans commentaires…

tumblr_npgp72yWty1tra5lao2_540

Aie! L’univers design de la mascotte est terrible…

 

Réfléchir

 

Au pays des mega marques, on entend pas beaucoup de discours critiques.

« Ne vous inquiétez pas! On sait que l’heure est grave, mais on a tout prévu, ça va bien se passer! » tient plutôt de mentra ambiant…

Mais après avoir traversé le million de mètres carrés de l’exposition, vous trouverez tout au bout de l’espace…du Slow Food.

Un point de vu critique chuchoté, dans ce concert des Nations affamées de croissance.

tumblr_npgp72yWty1tra5lao6_540

Slow Food pour découvrir la diversité et critiquer un système agroalimentaire qui ferme les yeux.

 

Cerise Sur le gâteau

 

Cette cerise est l’expo « Art & Food » à la Triennale au centre de Milan.

Une quadruple-expo formidable, que l’on aurait aimé voir à l’entrée de l’exposition universelle, histoire de distiller un peu de références et de contenus.

Un choix d’œuvres de différents époques et bien sûr, du design !

Comme par exemple cette passionnante proposition sur les envahisseurs de nos cuisines : robots, minuteurs, thermostat, etc.

tumblr_npgp72yWty1tra5lao5_540

À la triennale dans la fameuse expo Art & Food

tumblr_npqd1ofim81tra5lao1_540

idem

 

Conclusion : Faut il y aller ?

 

Bien sûr, à la condition d’équilibrer la visite de l’exposition universelle avec celle de l’expo Art & Food à la Triennale. Cela donne ainsi un panorama assez incroyable des questionnements et des énergies mises en œuvre tous le jours par les humains de la nourriture et de l’alimentation.

Par ailleurs,  l’expo universelle donne des clés de lecture en géographie stratégique très liées aux contextes politiques économiques et culturels.

Il est absolument passionnant de s’y confronter.

Publié par - 29 mai 2016
+33 (0)1 40 27 05 54 sismo@sismodesign.com